fetra a élargi son programme à de nouveaux chariots à bras et nombreux accessoires

La société fetra, fabricant de systèmes de transport, a complété son programme de nombreux appareils et accessoires pratiques. Parmi ceux-ci, il y a également des chariots préparateurs de commandes sur pneus et une plus vaste offre d'accessoires pour les chariots préparateurs de commandes zingués. fetra présentera toute sa palette de produits dans le nouveau Catalogue des produits, qui sera disponible pour téléchargement sur le site www.fetra.de à partir du 1er janvier 2020 ou, sur demande, directement auprès du fabricant.
Les concessions automobiles s’appuient sur les équipements fetra

En France, il n’y a pas de réglementation contraignante obligeant à s’équiper de pneus hiver. Toutefois, les conducteurs automobiles devraient penser au changement de pneumatiques et s’équiper pour éviter tout risque d’accident. Les personnes ayant fait stocker leurs pneus dans une concession automobile seront bien avisées en prenant un rendez-vous à temps pour le remplacement. De nombreuses concessions utilisent des équipements de transport de pneus fabriqués par fetra, soit pour leurs stocks ou pour dispatcher les pneus et roues vers les différents endroits où l’utilité s’en fait sentir. Ces équipements facilitent le travail des monteurs et améliorent le service aux clients.
Des rouleurs « TYRE TROLLEY » très compacts.

Avec sa nouveauté « TYRE TROLLEY » fetra élargi sa gamme destinée au monde de l’automobile. Les rouleurs de pneus très astucieux sont particulièrement adaptés au stockage et déplacement de pneus. De plus, ils sont une solution élégante pour la présentation de pneus au comptoir de ventes des concessions automobiles tout en évitant les traces que pourraient laisser les pneus posés au sol. En association avec le diable porte-pneus, ils facilitent la manipulation des pneus dans les garages et concessions.
Des solutions de déplacement ergonomiques selon fetra

Les TMS sont en France, une des causes les plus importantes d’absentéisme. Chaque année l’ensemble des maladies liées aux TMS entraine un versement de cotisations de prés de 8 M.€ (CNAMTS : Direction des risques professionnels – 2014), ce chiffre se monte à près de 10 M.€ en Allemagne.